CANADIANS COMMITTED TO BLACK LIVES MATTER AND WNBA JUSTICE MOVEMENT AS SEASON TIPS-OFF SATURDAY | Canada Basketball

LES CANADIENNES ENGAGEES DANS LE MOUVEMENT BLACK LIVES MATTER ET LE MOUVEMENT WNBA POUR LA JUSTICE ALORS QUE LA SAISON DEBUTE SAMEDI

Par : Holly MacKenzie

TORONTO, Ont. (le 24 juillet 2020) – Quand la saison WNBA 2020 débutera ce samedi après-midi, les partisans de basketball au Canada vont pouvoir soutenir quatre Canadiennes. Il devrait aussi y avoir plus de partisans pour regarder les matches puisque la ligue semble (enfin) être sur le point de susciter l’intérêt qu’elle mérite.

Après des séries 2019 spectaculaires qui ont vu les Mystics de Washington devenir Championnes WNBA, un nouvel accord de négociation collectif très discuté être signé, et qui ont aussi vu des athlètes WNBA continuer à se faire entendre dans le combat pour la justice sociale et l’égalité, le dynamisme à l’aube de cette nouvelle saison n’a jamais été aussi fort. 

Pour celles qui ont décidé d’y participer, cette saison est dédiée au mouvement Black Lives Matter (La Vie des Noirs Compte). Dans un communiqué de presse, la ligue a dit que tous les aspects des matches et des uniformes des athlètes seraient conçus pour promouvoir le message Black Lives Matter et pour honorer les victimes des violences policières et raciales. 

Être impliqué dans le combat pour le changement n’est pas nouveau pour les joueuses WNBA. Elles font partie des athlètes professionnelles les plus engagées sur les problèmes sociaux dont font partie les violences policières et raciales. 

Alors que la ligue est prête à reprendre ce weekend à Bradenton en Floride à l’IMG Academy, la Commissaire WNBA Cathy Engelbert a reconnu le caractère unique de la saison à venir, via un communiqué de presse de la ligue. 

“La saison WNBA 2020 sera différente de ce qu’on a pu connaître auparavant et nous avons hâte d’utiliser notre plateforme collective pour mettre en valeur les athlètes incroyables évoluant en WNBA ainsi que leur mobilisation pour le changement social,” a dit Engelbert.

 

arrest Brett Hankison, Jonathan Mattingly, & Myles Cosgrove FOR THE MURDER OF #BreonnaTaylorhttps://t.co/K4ryIZJXbx

— Natalie Achonwa (@NatAchon) July 20, 2020

Pendant le premier weekend télévisé, on pourra voir le nom de Breonna Taylor sur les maillots des équipes au moment où les joueuses WNBA veulent alerter l’opinion publique et demandent justice pour les femmes et les jeunes filles qui sont les victimes oubliées de la violence policière. Après les matches de ce weekend, les joueurs auront l’option de porter leur maillot avec l’inscription du nom de Breonna Taylor pour les matches suivants. En plus du message “Black Lives Matter” qui sera visible sur le parquet sur lequel les équipes joueront, les joueuses porteront également à l’échauffement des t-shirts avec le message Black Lives Matter sur le devant et “Say Her Name” (Dites Son Nom) au dos.

"For everyone to be able to see Breonna Taylor on Natalie Achonwa's jersey...is a reminder that we matter."@NatAchon on why it's important for @WNBA players to be wearing Breonna's name on their jerseys#SayHerName x #BlackLivesMatter pic.twitter.com/PAQ9LbWDHu

— Indiana Fever ????????? (@IndianaFever) July 24, 2020

À l’IMG Academy, les joueuses vont vivre dans des villas avec leurs coéquipières pendant toute la durée de la saison. La Canadienne Natalie Achonwa, qui va débuter sa sixième saison WNBA, a permis aux partisans de voir l’intérieur de sa maison pour la saison, et puisqu’elle était la première joueuse à arriver et aussi l’ancienne de l’équipe des Fever, elle a pu être la première à choisir sa chambre. 

First one there gets dibs ????@NatAchon takes us inside her villa at @IMGAcademy ???? pic.twitter.com/vhvHPV44uI

— Indiana Fever ????????? (@IndianaFever) July 11, 2020

Alors que dans une saison WNBA “normale” il y a 36 matches, cette année chaque équipe jouera 22 matches au cours de la saison régulière. La structure des séries ne change pas. Après une hors-saison marquée par de nombreux transferts de joueuses, ainsi que quelques joueuses importantes qui ont décidé de ne pas participer à cette saison WNBA pour des raisons personnelles ou médicales, on peut s’attendre à des moments et à des performances surprenants cette année.

Même s’il reste encore aujourd’hui des inconnus au sein du sport professionnel, ce que nous savons, c’est que les partisans du basketball canadien pourront soutenir le Fever d’Indiana d’Achonwa, Kia Nurse et le New York Liberty, et les Lynx de Minnesota, où jouent deux Canadiennes, Bridget Carleton et Kayla Alexander.

Le Fever d’Indiana cherche à mettre fin à trois ans sans participation aux séries. Après avoir terminé à seulement deux matches de la dernière place pour les séries la saison dernière avec une fiche de 13-21, le Fever a hâte de débuter la campagne de cette année. Aux côtés de la nouvelle entraîneure Marianne Stanley et des recrues Kathleen Doyle, Lauren Cox, et Julie Allemand, Achonwa, qui a été repêchée par le Fever en tant que 9ème choix lors des Repêchages WNBA 2014, est la deuxième plus ancienne joueuse de l’équipe, derrière Candice Dupree qui est là depuis 14 ans.

Alors qu’Achonwa a maintenant le statut d’ancienne avec le Fever après six saisons au sein de l’équipe, Nurse va entamer sa troisième saison WNBA avec le Liberty de New York, elle qui a été repêchée en tant que 10ème choix lors des repêchages de 2018. 

Nurse revient jouer en WNBA en tant que double championne WNBL. Elle a mené les Capitals de  Canberra vers un deuxième titre de championnat consécutif, inscrivant le panier de la victoire en Australie début mars, quelques semaines avant de retourner chez elle au Canada au moment où la pandémie a fait s’arrêter le monde. Nurse, qui a également été nommée MVP de la WNBL, avait fini sa deuxième saison avec le Liberty lors de laquelle elle a été élue dans le cinq majeur de la ligue pour la toute première fois.

Le Liberty a beaucoup de nouvelles joueuses cette saison, alors que l’équipe va tenter de remédier à cette disette de deux ans sans séries. En plus d’avoir recruté Tina Charles des Mystics dans un échange entre trois équipes, et repêché Sabrina Ionescu en tant que premier choix des Repêchages WNBA 2019, le Liberty disposera de sept recrues dans son équipe cette année.

Même si Nurse n’en est qu’à sa troisième saison, elle n’est que l’une des quatre joueuses du Liberty à avoir plus d’une année d’expérience en WNBA. Après avoir remarqué l’intérêt grandissant pour la ligue pendant ses deux saisons passées avec le Liberty, Nurse espère que ce n’est qu’un début.

“Je pense qu’il reste encore beaucoup de choses à faire, mais il est important de progresser petit à petit,” a expliqué Nurse plus tôt cette année. “Évidemment, cela veut dire que nous allons dans la bonne direction. Pour la prochaine génération de jeunes joueuses de basketball qui arrive, pouvoir dire que leur joueuse favorite est une femme, quelqu’un de la WNBA ou du basketball universitaire, montre bien que ce que nous faisons fonctionne. Nous leur montrons ce qu’elles peuvent devenir.”

Pour les partisans qui souhaitent en voir plus du Liberty, l’équipe leur proposera d’accéder aux coulisses de cette saison avec The Lounge, une série de vidéos dans laquelle on pourra voir Nurse et ses coéquipières Amanda Zahui et Kiah Stokes. Le premier épisode, dans lequel les joueuses parlent en direct de la Wubble (ou, Bulle WNBA), peut être visionné ici : 

L’Entraîneure-cheffe des Lynx de Minnesota Lynx Cheryl Reeve dirigera un groupe talentueux qui inclut les Canadiennes Kayla Alexander et Bridget Carleton. C’est la 11ème saison de Reeve en tant qu’entraîneure-cheffe pour les Lynx, qui ont été éliminées l’année dernière au premier tour des séries par le Storm de Seattle avec une fiche de 16-18. L’équipe a repêché Mikiah Herbert Harrigan et Crystal Dangerfield lors du Repêchage 2020, et a ajouté Alexander avant le début de la saison, ainsi que Carleton, que l’équipe a recrutée au cours de la saison passée. Alexander et Carleton sont colocatrices en Floride, où elles partagent une villa à Bradenton. 

Ce sera la huitième saison WNBA pour Alexander et, après avoir récupéré de deux blessures de suite au genou, elle est évidemment impatiente de revenir sur le terrain. Pour Carleton, ça sera sa deuxième saison WNBA. Elle espère pouvoir donner une bonne impression d’entrée, comme l’atteste ce panier au buzzer à l’entraînement.

OH, CANADA!!!

???? @bridgecarleton beats the buzzer ???? pic.twitter.com/8HievVkKyj

— Minnesota Lynx (@minnesotalynx) July 23, 2020

Dans un entretien donné un peu plus tôt dans l’année, Alexander a parlé de l’attention médiatique dont a bénéficié la ligue et de la façon dont les joueuses WNBA peuvent aider les jeunes filles et les jeunes femmes dans le monde.

“C’est vraiment encourageant,” a dit Alexander. “Il y a encore beaucoup de chemin à faire, mais je pense que c’est très important pour les jeunes filles. Si elles ne peuvent pas le voir, comment peuvent-elles en rêver ? Comment peuvent-elles se dire, ‘Oh, c’est une option pour moi, c’est quelque chose que je veux faire, je peux faire ça un jour.’ Je pense que la couverture médiatique est très importante et je suis contente de voir que nous en bénéficions et j’espère que nous allons continuer à nous développer et que nous allons être encore plus présentes dans les médias.”

Alors que le nouvel accord de négociation collective contient de nombreux changements positifs pour les joueuses, Alexander est très contente de l’engagement financier pour le marketing de la WNBA.

“Les gens vont connaître toutes ces joueuses au niveau personnel ainsi que leurs histoires. Il y a tellement de femmes incroyables dans notre ligue qui sont plus que des joueuses de basketball talentueuses,” a-t-elle dit. “Elles travaillent à côté et elles ont des histoires personnelles intéressantes, et si vous les connaissiez, vous seriez fascinés. C’est génial et j’espère qu’on continuera à grandir et à progresser dans la bonne direction.”

Le match d’ouverture de la saison débutera samedi à midi HE et verra le Liberty de Nurse affronter le Storm de Seattle. Achonwa et le Fever joueront le dernier match de la journée d’ouverture contre les Mystics de Washington, les championnes en titre, à 17h HE. Alexander, Carleton et le Lynx joueront leur premier match le dimanche à midi face au Sun du Connecticut.